Les députés de l’opposition, dont Mamadou Lamine Diallo, Madické Niang et Moustapha Guirassy, qui avaient introduit auprès du Conseil constitutionnel un «recours en inconstitutionnalité de la loi n°21 – 2018 du 18 juin 2018, portant modification de la loi n°2017-12 du 18 janvier 2017, abrogeant et remplaçant la loi n° 2014 du 15 avril 2014 portant code électoral, ont été déboutés de leur requête, renseigne « Le Soleil »  

 

« Dans son arrêt daté du 02 juillet 2018, le Conseil constitutionnel a estimé que les dispositions des articles L132 et L138 de la loi adoptée par l’Assemblée nationale sont conformes à la Constitution. Le Conseil souligne également que les autres dispositions de la loi adoptée sous le numéro 22-2018 ne sont pas contraires à la Constitution », indique le média.

 

Avec Le Soleil

Youtube Feeds

Derniers Tweets

ONG 3D

SunuBudget