Restituer les résultats d’une étude effectuée dans le cadre d’une enquête sur l’accès à l’information des citoyens dans le secteur des marchés publics., c’est autour de ce thème que l’ONG 3D et Developpemnt GATEWAY ont convié soumissionnaires de marchés publics, journalistes et OSC pour discuter de l’utilisation des outils OCDS (Standard de données ouvertes à la commande publique) dans les marchés publics.et mettre en place un plaidoyer visant à orienter les décisions des décideurs politiques pour une gestion plus efficiente des ressources publiques.

 

Lors de sa prise de parole, Pape Assane Tine, Chargé de Programme à l’ONG 3D, a fait la présentation des résultats de l’enquête menée par Birahim Seck sur un échantillonnage de vingt (20) entités composées d’entreprises du secteur public et privé.

 

Concernant l’environnement des marchés publics, qui demeurent très complexes du point de vue procédurier, il a été prouvé que la majeure partie des entreprises soumissionnaires, ne sont pas, souvent, assez outillées en ressources humaines qualifiées pour pouvoir prétendre à ces marchés car disposant d’un personnel autodidacte. «Quelques fois, ces structures ne disposent même pas d’un service dédié aux procédures d’appel d’offres, révèle l’enquête.

 

Après la présentation des résultats de l’enquête, s’en est suivi un débat, et une démonstration de M. Ousseynou NGOM, consultant sénior chez Development GATEWAY qui a servi une prestation de qualité avec la présentation des deux outils que sont: le tableau de bord de suivi des risques de fraudes et la boîte à outils de suivi évaluation.

 

Le 1er outil nommé sera l’usage exclusif de l’ARMP, de la DCMP et des autorités contractantes qui auront la primeur de la gestion de cet outil. Il leur permettra de limiter sensiblement les irrégularités dans les procédures grâces aux alertes de l’interface qui les orientera vers de potentiels cas de fraudes.

 

Pour le 2ème outil (outil de suivi évaluation), l’usage sera ouvert aux citoyens qui auront un accès facilité aux informations relatives aux marchés publics.

 

A la fin de la présentation, s’en est suivie une série de questions-réponses et de contributions de la part des participants. Dans son ensemble, les outils OCDS bénéficient d’une appréciation positive et sont mêmes qualifiés d’incontournables dans les procédures de contrôle et d’audit

Youtube Feeds

Derniers Tweets

ONG 3D

SunuBudget